Luxueux passage couvert construit, en 1823, selon les plans de l’architecte François-Jean Delannoy, la Galerie Vivienne est inscrite aux monuments historiques en 1974. Sur 176 mètres de long et sous une lumière zénithale qui illumine le sol de mosaïque d’époque, s’affichent des boutiques au luxe raffiné. Venez vous y promener, pour un moment hors du temps dans un cadre exceptionnel.

La galerie a été construite en 1823 par Marchoux, président de la Chambre des notaires, à l’emplacement de l’ hôtel Vanel de Serrant et du passage des Petits Peres . Il était basé sur des plans élaborés par l’architecte François Jean Delannoy . Inaugurée en 1826 sous le nom de Marchoux, mais bientôt rebaptisée Vivienne, la galerie profite de son emplacement unique. Il a attiré de nombreux visiteurs avec ses boutiques de tailleur, cordonniers, caviste, restaurant, librairie Jousseaume, drapier, confiseur, imprimeur, etc.

Situé entre le Palais-Royal , la Bourse de Paris et les Grands Boulevards , le passage connut un succès considérable jusqu’à la fin du Second Empire . Mais la galerie a perdu un peu de son attrait avec le déménagement des prestigieuses boutiques à la Madeleine et aux Champs-Élysées , et notamment à cause de la Restauration Haussmann de Paris de Georges-Eugène Haussmann . La galerie a été le théâtre d’événements intéressants. L’escalier monumental du n ° 13 conduisait à l’ancienne maison d’ Eugène François Vidocq après sa disgrâce. Le condamné était devenu chef d’une brigade de police composée d’anciens criminels.

Il y a eu historiquement une concurrence avec la galerie Colbert voisine. Depuis 1960, la galerie est redevenue très active. Il présente des articles de mode et d’ameublement, ainsi que des défilés de haute couture. L’installation des boutiques Jean Paul Gaultier et Yuki Torii en 1986 a contribué à la résurrection de la galerie. Il abrite aujourd’hui de nombreux magasins vendant des articles de prêt-à-porter et de décoration.

Pin It on Pinterest

Partagez ...

... sans Modération